A propos

ACCUEIL > A propos

Claudio BASILIO

Chorégraphe, Danseur et Mestre de capoeira

Claudio BASILIO, né à Rio de Janeiro (Brésil), rencontre la danse en s’initiant dès son plus jeune âge, dans les rues de la ville, à la Capoeira. Il est admis à 18 ans à l’Ecole de Danse du Ballet du Théâtre de Rio. Afin d’approfondir sa formation en Danses classique et moderne, il quitte le Brésil et intégre la section Danse du Conservatoire National Supérieur de Musique de Lyon. Il entre ensuite à l’Ecole Alvin Ailey (New York) en 1990, pour y étudier la technique Horton. Claudio BASILIO participe à des tournées comme interprète, en France et en Europe, puis s’installe à Paris en 1993.
La même année, il crée au Cirque d’Hiver « Le Trésor de Tucuma ». Dans ce spectacle pour enfants, qui tournera pendant plusieurs mois, Claudio BASILIO se prête aussi bien au lyrisme de

de la Danse classique qu’aux mouvements guerriers de la Capoeira. En 1994, au Festival d’Avignon, il exprime son entre-deux de cultures en réunissant autour de lui trois danseurs de différents pays européens pour un rendez-vous avec la musique de Egberto GISMONTI : le spectacle « Rencontre » est né. Le chorégraphe basera alors son travail sur le tempo musical. En laboratoire de recherches, il commence à codifier son écriture chorégraphique pour ‘trouver son espace de danse’. Il en sortira une première étape de travail : « Night Scene Darkness », créé à la Cité Universitaire Internationale de Paris en 1996. Cette pièce constitue un pas important dans le travail de l’artiste, puisqu’il fonde, au même moment, sa propre compagnie : la Cie CLAUDIO BASILIO.

 
 

Repères chorégraphiques

1998 : « Girasol », Festival d’Avignon (84),
1999 : « L’Invisible Armada », Le Bateau Feu, Dunkerque (59),
2001 : « Noctambule », Théâtre 71, Malakoff (92),
2003 : « Iê », Centre culturel Robert Desnos, Ris-Orangis (91),
2005 : « De l’autre côté de la mer » et « Swing-Shake », Centre culturel Robert Desnos, Ris-Orangis (91) et
Maison populaire de Montreuil (93),
2006 : « Tango/Capoeira », Centre culturel Maurice Eliot, Epinay-sous-Sénart (91),
« Washing-Machine », avec le Collectif A4, Emmetrop, Bourges (18),
2010-11 : « Point de vue », Pithiviers (45),
2012 : « Rod@.net », Paray-Vieille-Poste (91) et Bourges (18),
2013-14 : « Cidade », Maison du Développement Culturel, Gennevilliers (92),
2015 : « Attrapez la lune », Maison des Jeunes et de la Culture Calonne, Sedan (08),
2017 : « Membros », Le Plan, Ris-Orangis (91).

A propos